LOLA SON REVEIL                                              

Lola se lève, la gueule en vrac, les cheveux ébouriffés, le regard noir, le pli de l'oreiller sur la joue droite, un léger torticolis accompagné d'une migraine sympathique qui tente de devenir sa meilleure amie pour la journée …. Lola est d'une humeur massacrante !!!

Le premier pied posé en dehors du lit fait preuve d'une volonté subie ! Elle resterait bien couchée ce matin, pas envie d'aller bosser.

Elle ferait bien un caprice comme les enfants pour ne pas aller à l'école, mais en vain.... elle risque simplement un avertissement pour retard ! Vu le contexte florissant du bassin de l'emploi l'option, paraît mauvaise.

A peine sortie du lit, les poils se dressent, il fait très froid ! On peut apercevoir l'herbe encore gelée par la fenêtre, un temps à flemmarder sous la couette avec délectation.

Lola se traîne jusqu'à la salle d'eau qui lui semble hostile, tel un chat qui envisagerait de prendre un bain. Les gestes automatiques se mettent en place, comme un robot, Lola file sous la douche. Petit moment de douceur qui passe inaperçu !

La radio en fond sonore comme tous les matins, au menu : infos, histoire, Freud, politique, Obama, les socialistes et la Morano !! Il ne manquait plus qu’elle !! Y’a des jours comme ça où notre seuil de tolérance diminue sans prévenir! Morano prend cher !! Ça fait du bien!! C’est déjà pas mal.

Puis vient le temps de s'habiller ! Impossible de trouver deux mêmes chaussettes, le petit t-shirt brun à dentelle qu'elle pensait mettre, forcément, a disparu et le reflet de sa tête dans le miroir lui donne envie de se baffer ! Madre Mia ! Son anticerne, ça ne va pas suffire !!! Son masque de Zorro, euh !!! …Ce n’est pas crédible ce matin, elle pourrait mettre celui de RAAAAlph.

Bref ! Café impératif ! Il reste une malheureuse dosette dans le fond de la boîte, ce qui veut dire un micro café !! : Le pire scénario !! Lola ne peut pas pestiférer, quelques chanceux dorment encore dans la chambre d'à côté !! Difficile de se réjouir du bonheur des autres à ce moment précis, bande d’empaffés de fainéants en vacances.

Dur dur de décoller, le cerveau embrouillé, un peu retournée par ses pensées de la veille, Lola boit enfin son café sans même y songer, son esprit est loin de son corps c'est le problème, la gorgée de café passe à côté de la bouche !! Un grand bonheur. Et hop une belle tâche sur le pantalon, même pas peur on fera avec ! C'est à peine si elle a le courage d'éponger la dégoulinure qui arrive en bas du menton. Elle se jetterait le café en pleine tête histoire de se réveiller !!

L'horloge lui indique qu'il faut se bouger !!! Tic-tac, tic-tac.

Dans un sursaut de motricité Lola décampe de son tabouret, accélération, le sac, les clés, ah oui les chaussures, hop en voiture.... euh !!! Elle a passé toute la nuit au congélateur, pour bien faire impossible de trouver la raclette, un CD fera l'affaire ! C'était son préféré ! Il est dorénavant hors service.

Paralysée, coincée, immobilisée… par son sang verglacé, Lola se sent pousser des ailes, le chauffage turbine en mode hammam, 5 minutes pour aller au boulot, un CD au hasard et course poursuite derrière le tracteur impossible à doubler !! Même pas mal !

Bureau en vu ! Le plus dur sont les 3 mètres à faire pour ouvrir la porte de l'établissement, et hop , mode employée modèle , grand sourire, bonjour tout le monde , Paf Pouf « t'as l'air fatiguée »,  Hum que c'est agréable dès le matin ,  t'es obligé de le signifier ? pense-t-elle, un magnifique sourire puant le forcé qu'elle pourrait presque en loucher. Tellement sympa cette collègue !

Allez plus que 7 heures dans la bonne humeur !

Ordi en route, mot de passe (lequel déjà ?), Lola est parée à accueillir son premier RDV.

DING DONG, Justement il arrive.... 1m80, un sourire à la Clooney qui lui rappel son café à moitié vide, la coupe de James Dean, le regard de Kevin Costner, la voix de Benjamin Biolay. Une allure qui te fait oublier ton réveil pourri, tu te blottirais bien dans ses bras juste pour voir, t'imagines ton bureau transformable , et hop sofa galipette, sofa café tendresse, grand amour…. Lola, Lola, oh Lola !!!

Secrétaire : « Ton RDV  »

Lola rêvait !!

Secrétaire : « Madame Béluchon t'attend !! » 

Et merde journée de merde, la pire !!! C'est pour moi !! What Else !!, pense Lola

Secrétaire : « Lola Monsieur Robert pour toi ! ... »

C’est ça qu'est bon !!, se dit-elle.

Lola : « Allez, Monsieur Robert on y va… »

Relativiser dans ces moments n'est pas chose facile, personne ne détient la touche reset de son cerveau, pas de mise à jour ! Le côté insupportable de ces moments où il est difficile de se trimballer soi-même !

En même temps la monotonie, le linéaire, la parfaite humeur seraient sans doute bien moins enivrants !!

                  Nina Solal

  Copyright © ninasolal.com. Tous droits réservés à son auteur , Toute reproduction interdite.