lundi 5 octobre 2015

DE L’AVOINÉE A LA TORGNOLE EN PASSANT PAR LA MANDALE... OooooH OUIIiiiiiii....

  Je suis une faramineuse merde inutile, un tas d’os souillés, une peau de balle dotée de muscles rabougris ne servant absolument à rien... Je suis considérablement navrée de t’avoir fait perdre ton temps si inestimable. Quelle abjecte femme j’ai dû être à tes côtés ! Comment toi? Grand manitou de toutes les ères de la nuit des temps et des ténèbres… Ouuu ! hé oui ! Au moins ça!… donc je reprends….. Comment !? Tu as pu t’amouracher d’une petite femmelette futile, garnie d’un cerveau vide et d’une ambition navrante... [Lire la suite]